Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Globe d'Emilie

Le Globe d'Emilie

Une jeune femme expatriée, des expériences uniques et beaucoup d'humour. Des conseils, des bonnes adresses à Düsseldorf et ailleurs.

Le minimalisme

ma nouvelle passion ? les cactus !

ma nouvelle passion ? les cactus !

Une secte ? une nouvelle mode ? bien plus que des hashtags sur instagram ou twitter le minimalisme se réclame avant tout d'un courant d'art, minimisant le superficie

l pour se concentrer sur l'essentiel. Depuis le minimalisme est passé maître dans les modes de vie scandinaves, et maintenant de plus en plus dans les modes de vie européens.

Le minimalisme c'est avant tout consommer moins, et consommer mieux, limiter son impact sur la planète et se reconcentrer sur l'essentiel, à savoir les experiences, ce qui nous rend heureux, ce qui nous permet d'être en paix avec soi-même. Consommer c'est voter et non consommer c'est non voter aussi, je suis adepte de ce genre de votes dans la mesure où je boycotte certains pays, je refuse en effet d'acheter des produits venant de certains pays pour des raisons politiques, écologiques et démocratiques. Je fais un choix, et ce choix j'ai décidé de le faire dans ma facon de consommer.

Il faut vous dire que c'est un virage à 90 degrés que je fais, je suis une ancienne acheteuse compulsive, une ancienne dépensière pour des choses superficielles que je n'ai sois jamais mis, sois jamais mis plus de deux fois. C'était pour moi essentiel, afin de me reconcentrer sur moi-même et sur ce que j'aime (et puis reconcentrer mon compte en banque ...).

C'est un mode de vie que j'ai adopté il y a un mois, et j'en suis heureuse, actuellement je fais du tri par le vide, à savoir que je m'attaque à chaque pièce de mon appartemement et avec tout ce que je possède je me demande "cet objet me rend-il heureux ?"; "puis-je m'en passer ?", "m'en suis-je servie sur les 6 derniers mois", vous vous imaginez le nombre de sacs poubelles que j'ai déjà jetés et le nombre de sacs de vêtements que j'ai déjà donnés...

Vous vous demandez "mais pourquoi est-ce qu'elle nous raconte tout cela ?!", mais parce qu'il est facile dans son pays de minimiser son impact écologique parce que nous sommes au courant, mais comment cela se passe à l'étranger ? Est-il vraiment possible de limiter ses déchets et de mieux consommer dans un pays qu'on a adopté il y a un an ? Je vous en dis plus très bientôt !

Et si cela vous intéresse un peu plus, je vous conseille très fortement le documentaire "Minimalism, a documentary about the important things", disponible sur le net, ou sur netflix. Je vous mets en lien un article de la rtbf culture, à savoir la radio nationale - culture belge.

Bis bald !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article